| Systématique | Flore et Végétation de la Roumanie | Ornementale | Dendrologique | Flore du Globe | Biologique | Plantes utiles | Complexe des serres | Roseraie | Sylvosteppe de Moldavie|

La Section des Plantes Utiles




Emplacement et surface

La Section des Plantes Utiles s’étend sur un surface de 1,1 ha, étant située sur le plateau central du Jardin Botanique, avoisinant au Nord-Est la Section Sistématique, à l’Ouest la Section Biologique, au Sud la Section Dendrologique et au Sud-Est la Roseraie.

Description

La Section des Plantes Utiles est divisée en neuf sous-sections. Le visitateur peut connaître et reconnaître quelques espèces de plantes méritantes, qui sont employées où qui peuvent être employées par l’homme pour la santé, pour l’alimentation, dans l’industrie de la célulose et du papier, dans l’industrie des textiles etc. Les neuf sous-sections sont les suivantes:
  1. La sous-section des plantes médicinales, qui réunit les plantes ayant des actions térapeutiques différentes sur l'organisme de l’homme:
    • antiasmatiques: l’éphèdre commune (Ephedra distachya), le plantain Lancéolé (Plantago lanceolata), la primevère vraie (Primula veris) etc.;
    • antidiarrhéique: l’achillée millefeuille (Achillea millefolium), l'aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria), le cognasier (Cydonia oblonga) etc.;
    • antihelminthiques: le Vernice du Japon (Ailanthus altissima), l’absinthe (Artemisia absinthium), la rue officinale (Ruta graveolens) etc.;
    • antirhumatiques: le bouleau (Betula pendula), le genévrier commun (Juniperus communis), le pentandra (Tamarix ramosissima) etc.;
    • cardiotoniques: l’adonis de printemps (Adonis vernalis), l’agripaume cardiaque (Leonorus cardiaca) etc.;
    • carminatives: le fenouil commun (Foeniculum vulgare), la camomille (Matricaria chamomilla), le robinier (Robinia pseudacacia) etc.;
    • cholagogues: l'absinthe (Artemisia absinthium), le vinetier (Berberis vulgaris), le pissenlit (Taraxacum officinale) etc.;
    • diuretiques: le cerisier (Prunus avium), le pin sylvestre (Pinus sylvestris), la saponaire officinale (Saponaria officinalis) etc.;
    • antidiabetiques: l’ache des montagnes (Levisticum officinale), le mûrier blanc (Morus alba), la grande ortie (Urtica dioica) etc.;
    • laxatives: le bois-carré (Euonymus europaea), le frêne à fleurs (Fraxinus ornus), la garance (Rubia tinctorum) etc.;
    • sédatives: l’asperge officinale (Asparagus officinalis), l’aubépine (Crataegus oxyacantha), le houblon (Humulus lupulus) etc.;
    • stomachiques: la tanaisie commune (Tanacetum vulgare), le lamier blanc (Lamium album), le millepertuis officinal (Hypericum perforatum) etc.;
    • sur des affections du foie: la menthe poivrée (Mentha piperita), l'anémone hépatique (Hepatica nobilis), la chicorée sauvage (Cichorium intybus) etc.;
    • bactéricides, anti-inflamatoires, antiseptiques, antibiotiques, insecticides: la tanaisie commune (Tanacetum vulgare), le basilic commun (Ocimum basilicum), le mélilot officinal (Melilotus officinalis) etc.;
    • purgatives: la garance (Rubia tinctorum), le sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia) etc.;
    • emollientes: le fenouil commun (Foeniculum vulgare), le plantain majeur (Plantago major), le jujubier (Zizyphus jujuba) etc.;
    • antiscorbutiques: le raifort (Armoracia rusticana) etc.
    Une sous-section importante du groupe des plantes médicinales se trouve dans la partie nordique du secteur, comprenant des plantes ayant des propriétés immunostimulatrices, qui se trouvent à la base de quelques fitopréparations modernes: Aristolochia clematitis (l’aristoloche clématite), Eupatorium cannabinum (l’eupatoire chanvrine), Echinacea purpurea (l’échinacée pourpre), Carthamus tinctorius (le safran bâtard), Phytolacca americana (le raisin d'Amérique) etc. C’est toujours dans le cadre de la section des plantes médicinales qu’on peut trouver des collections meritantes d’échinacée. Faisant partie de la flore spontanée de l'Amérique du Nord, on peut la trouver en Roumanie uniquement cultivée, tout comme dans d’autres pays de l’Europe. Il y a neuf espèces dans le genre Echinacea (la Famille Asteraceae), dont trois sont les plus connues pour leurs utilisations: Echinacea purpurea (L.) Moench, Echinacea pallida (Nutt.) Nutt. et Echinacea angustifolia DC.
  2. La sous-section des plantes toxiques, contenant des plantes qui, par les principes contenus, sont dangereuses pour l’organisme de l’homme et pour celui des animaux, mais qui sont très méritantes pour l’industrie pharmaceutique:
    • Taxus baccata (l’if commun);
    • Conium maculatum (la ciguë de Socrate);
    • Ricinus communis (le ricin);
    • Laburnum anagyroides (la cytise);
    • Chelidonium majus (la grande chélidoine) etc.
  3. La sous-section des plantes aromatiques et condimentaires, représentée par des espèces contenant des substances volatiles et des huiles étériques, des matières premières importantes pour l’industrie des cosmétiques, des parfums, des buissons alcooliques et et pour celle de l’alimentation:
    • Nepeta cataria (l’herbe à chat);
    • Lavandula angustifolia (la lavande);
    • Narcissus poeticus (les narcisses);
    • Convallaria majalis (le muguet de mai);
    • Syringa vulgaris (le lilas commun);
    • Thymus vulgaris (la sarriette);
    • Galium odoratum (l’aspérule odorante).
  4. La sous-section des plantes fouragères et méliphères est formée d’espèces qui, grace au contenu en pollen, nectaire et en d’autres sécrétions de nature végétale, sont utilisées par l’homme dans l’élévage des abeilles afin qu’on puisse valorifier la miel, la cire, le propolyse et d’autres produits secondaires:
    • Amorpha fructicosa (le faux indigo);
    • Helianthus annuus (le tournesol);
    • Trifolium pratense (le trèfle violet);
    • Phacelia tanacetifolia (la phacélie à feuilles de tanaisie);
    • Tilia tomentosa (le tilleul argenté).
  5. La sous-section des plantes tannantes et tinctoriales, représentée par des fleurs ayant des tanins dans de divers organes de la plante, étant employées dans l’industrie de la peausserie:
    • Quercus robur (le chêne);
    • Larix decidua (le mélèze);
    • Abies alba (le sapin).
    Au même temps, la sous-section comprend, également, des espèces qui, par les substances tinctoriales contenues, ont été employées auparavant dans le domaine de la coloration de divers tissus et dans l'artisanat:
    • Juglans regia (le noyer);
    • Phytolacca americana (le raisin d'Amérique);
    • Genista tinctoria (le genêt des teinturiers);
    • Paeonia officinalis (le pivoine).
  6. La sous-section des plantes textiles et des sources de cellulose, représentée par quelques espèces qui sont cultivées pour les fibres textiles qu’on extrait de ces premières:
    • Agave americana (l’agave américain);
    • Morus alba (le mûrier blanc);
    • Urtica dioica (l’ortie);
    • Viburnum lantana (la viorne lantane).
    C’est toujours à ce niveau qu’on cultive quelques espèces d’où on peut extraire la cellulose nécessaires à l'industrie du papier:
    • Broussonetia papyrifera (le mûrier à papier);
    • Phragmites australis (le roseau);
    • Abies alba (le sapin);
    • Picea abies (l’epicéa).
  7. La sous-section des plantes contenant du caoutchouc ou de la résine, représentée par les plantes reconnues pour leurs contenu de substances terpeniques et résinifères qu'on utilise dans l'industrie du caoutchouc et des matières plastiques:
    • Asclepias syriaca (la fleur de l’asclépiade commune);
    • Asphodeline lutea Rchb. (le baton de Jacob);
    • Betula pendula Roth. (le bouleau verruqueux);
    • Euonymus europaea (le bois-carré);
    • Euonymus verrucosa Scop.
  8. La sous-section des plantes alimentaires et oléagineuses, qui comprend des espèces cultivées pour les principes alimentaires contenus (des protides, des glucides, des lipides, des substances vitaminisantes etc.), étant déjà cultivées ou restées en attente:
    • Castanea sativa (le chataignier);
    • Prunus cerasus (le cerisier aigre);
    • Ribes nigrum (le bourgeon de cassis);
    • Viburnum opulus (l’obier);
    • Rumex patientia (la patience).
  9. La sous-section des plantes qui fixent les sols, groupant quelques espèces cultivées aujourd’hui sur des terrains abruptes, des terrains affectés par des glissements de terre, sur des sables etc., afin de limiter ou d’améliorer les phénomènes mentionnés:
    • Ailanthus altissima (le Vernis du Japon);
    • Elaeagnus angustifolia (l’arbre d’argent);
    • Juglans nigra (le noyer noir);
    • Lycium barbarum (le goji);
    • Prunus spinosa (le prunelier);
    • Acer paltanoides (l'érable plane);
    • Ononis spinosa (la bugrane épineuse);
    • Gleditsia triacanthos (le févier d’Amérique).

La thématique

Par la thématique de la section (divisée en neuf sous-sections) on poursuit la représentation des principaux groupes d’utilités des plantes, ainsi que les espèces les plus répandues et connues par le peuple roumain, des espèces qui sont, au même temps, employées dans le domaine de la santé, de l'alimentation et de l'industrie (textile, de la cellulose et du papier etc.).

L'Université "Alexandru Ioan Cuza" de Iassy

Des suggestions/commentaires: Webmaster
Copyright ©2017 Le Jardin Botanique de Iassy. Tous droits réservés.