| Systématique | Flore et Végétation de la Roumanie | Ornementale | Dendrologique | Flore du Globe | Biologique | Plantes utiles | Complexe des serres | Roseraie | Sylvosteppe de Moldavie|

La Section de la Roseraie




Emplacement et surface

La Roseraie ou le Parc aux Roses est située au carrefour des principaux secteurs et chemins d’accès, ayant une surface de 1,7 ha et comprenant environ 600 espèces de roses, repartisées en groupes horticoles en fonction de la taille, de la forme et de la couleur.
Au centre de la Rosaire on peut trouver des espèces de roses nobles, tandis que, dans les zones périfériques, il y a des espèces sauvages de géniteurs, distribuées en fonction de leur origine géographique.

Description

De l’entrée principale, on descend les escaliers en pierre sculptée, pour accéder aux ancêtres des roses nobles, les roses de parc et les roses grimpantes; le chemin à la gauche mène à une piazzetta rectangulaire, point de départ d’une allée périphérique qui entoure toute la Rosaire jusqu’à l’endroit de départ.
Commençant avec la piazzetta, à la gauche de l’allée on peut trouver:
  • des roses chinoises ou bengalèses (Rosa chinensis), des roses ayant eu un rôle important dans la création des espèces nobles;
  • le rosier de Damas (Rosa damascena), duquel on a obtenu des variétés spécialisées afin d'extraire le parfum;
  • le rosier Bourbon (Rosa x bourboniana), qu’on utilise pour créer des espèces à une floraison remontée;
  • des roses grimpantes (Paul`s Scarlet Climber et Crimson Rambler, à des fleurs rouges).

En continuant de descendre de la piazzetta, on rencontre:

  • des roses ayant des feuilles ressemblant à celle des pommes de terre (Rosa rugosa), décoratifs par leurs fleurs et fruits et ayant de multiples utilisations dans l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique (Rosa x kordesii et Rosa hollandica, Rosa x moschata);
  • d’autres espèces plus représentatives: 'Bonn', 'Elmshorn', 'Eva', 'Wilhelm', 'Munchen' etc.
  • le Rosier de Wichura (Rosa wichuraiana), originaire de la Chine et du Japon, l’ancêtre d’un important groupe de roses grimpantes à des feuilles luisantes et résistantes aux pestes.
C’est toujours à l’entrée de la Rosaire, dans la partie à la droite, tout au long de l'allée de ceinture, qu’il y a d'autres roses sauvages avoir été employées à la création des espèces nobles d'aujour'hui:
  • le rosier géant (Rosa odorata), apporté de la Chine, en Angleterre, en 1789;
  • les roses Thea qui, à côté des roses chinoises (Rosa chinensis), représentent les géniteurs de base des espèces nobles d’aujourd’hui;
  • le rosier fétide (Rosa foetida), rapporté de la Persie, en Europe, en 1837;
  • les espèces Rosa centifolia, qu’on utilise pour faire des confitures, avec leurs parfum spécifique et le rosier de Provins (Rosa gallica);
  • les roses sauvages: Rosa x alba, Rosa sempervirens et Rosa spinosissima, avec de bons fruits et des guirlandes de fleurs;
  • le rosier des Alpes (Rosa pendulina), ne présentant pas des exigences en ce qui concerne le type de sol et la lumière et étant résistant au froid et à la fumée.
La zone centrale de la Rosaire est occupée par les roses nobles – création de l’intelligence humaine – classées dans des groupes horticoles et sélectionnées rigureusement, du point de vue scientifique, didactique et ainsi de suite:
  • les Roses Remontées à une floraison répétée, représentant le plus vieux groupe de roses nobles. Les premières roses remontées ont été créées environ 1820, étant des créations de Laffay, qui a croisé les rosiers Bourbon avec les rosiers de Damas, les roses chinoises et le roses Thea. Une partie de ces espèces se sont préservées jusqu'aujourd'hui, comme 'Frau Karl Druschki' à des fleurs d’un blanc immaculé, obtenu en 1901.
  • les hybrides Thea, à des touffes vigureuses, des fleurs grandes, très colorées et parfumées, sont des roses communes, obtenues en croisant les roses Remontées et le rosier du Bengale rouge (Rosa chinensis 'Semperflorens'), Rosa foetida et bien d’autres. Ce groupe de roses, le plus nombreux et valeureux, occupe la plupart de la surface de la collection:
    • l’espèce 'La France 1867' est le premier Hibrid Thea;
    • des espèces à des fleurs d’un blanc immaculé: 'White Christmas', 'Matterhorn', 'Mount Shasta';
    • l’espèce 'J.F.Kennedy', dont les fleurs blanches ont des points rouges, symboliquement denommée comme il l'est;
    • des espèces roses, à des nuances différentes: 'Mme. Caroline Testout';
    • des espèces à des fleurs jaunes: 'Mary Maryweather', 'Diamond Jubilee', 'Peer Gynt' etc.;
    • des espèces à des fleurs bicolores (rouge avec jaune ou blanc): 'Peace' (= 'Mme. Meilland'), 'Caprice', 'Sutter's Gold' etc.;
    • des espèces à des fleurs brunes: 'Kardinal', 'Crimson Glory', 'Erotika', 'Ernest H. Morse', à des pétales rouge-foncé, veloutées et parfumées;
    • des espèces à des fleurs lilas: 'Eminence', 'Mainzer Fastnacht'.
Autour de la piazzetta, dans deux planches semi-circulaires, situées l’une en face de l’autre, il y a des roses naines, à des petites fleurs, à une seule couleur ou bicolores, disposées dans des bouquets du groupe horticole Polyantha (les polyantha nains). Au cours des dernières décennies, les améliorateurs se sont orientés vers la création des variétés du type Mini, pour des bordures et des pots à fleurs, comme 'Little Scotch', 'Perla de Montserrat' ('La perle de Montserrat'), 'Cricri'. La partie centrale de la Rosaire est nuancée par la belle rose de l’espèce 'Luchian', une création roumaine de valeur.
Sur la planche semi-circulaire de la Rosaire on peut rencontrer encore deux innovations d’origine roumaine: 'Foc de Tabara' ('Le Feu de Camp') et 'Rosa bunda'.
Un status spécial a été accordé à un groupe de roses sémi-grimpantes dénommées Climbing, représentant des ressources génétiques d’autres espèces appartenant à de différents groupes horticoles. La différence par rapport aux espèces mères conste dans la haute taille.

La thématique

Au moment actuel, la collection de roses nobles du Jardin Botanique comprend 600 espèces. C’est une collection unique en Roumanie, étant reconnue par "The World Federation of Rose Societies".
A la fin de l’incursion dans la Rosaire, à côté de la surprise d’avoir découvert la beauté des roses, le visitateur reste avec une image concludente pour ce qui est de l’évolution des roses cultivées.

L'Université "Alexandru Ioan Cuza" de Iassy

Des suggestions/commentaires: Webmaster
Copyright ©2017 Le Jardin Botanique de Iassy. Tous droits réservés.