Le jardin chinois

Les jardins de la Chine ont toujours été considérés des expressions des arts nobles, l’esthétique desquelles réunit des idées philosophiques et religieuses. Ces jardins ont été créés autour des monastères et des lieux d’ermitage, représentant des lieux de contemplation et de recueillement.

Les jardins citadins rappellent aux Européens, par beaucoup d’éléments, du baroque: la prédominance des lignes courbes, l’organisation contrastante des éléments de la nature: eau-terre, vallée-colline.

Les jardins chinois représentent une succession de scènes relevant de diverses impressions, afin que le visitateur soit toujours surpris et rempli d’admiration. Même si les scènes représentent une source de sentiments différents, elles comprennent des éléments spécifiques à la nature de la Chine: des montagnes, des prairies, des zone désertiques, des fleuves, des rivières, des lacs, des îles, de la végétation montagneuse et de plaine. L’art c’est de combiner ces éléments afin de créer un état de calme.

La philosophie taoïste, qui est axée sur le principe de vivre la nature, a fait naître le culte de l’eau et des montagnes pour ce qui est du jardin chinois. L’eau et les pierres comportent de grandes valeurs symboliques, étant, donc, les principaux piliers de l’esthétique du jardin chinois.

La montagne représente l’élément spécifique, pour ce qui est de la peinture, mais elle l’est aussi dans le jardin chinois. Pour les Chinois, les montagnes symbolisent l’élément terre (Yang, vertical), mais aussi l’idée de lieu de l’immortalité. Assez fréquemment, les Chinois remplacent la présence de certaines montagnes réelles par un tas de roches, ces dernières constituant la continuité d’une tradition culturelle très ancienne. Les roches représentent l’ossature de la Terre, tandis que l’eau (Yin, horizontal), par son mouvement, symbolise le pulse de la Terre. Les montagnes et la roche sont associées à la vision expressionniste sur la nature, insufflant un air philosophique à l’ensemble du jardin, tandis que l’eau est plus lyrique, rappelant de l’impressionnisme.

Pour ce qui est de la végétation du jardin, un accent important est mis sur les arbustes à fleurs et sur les masses florales multinuances.

On a voulu respecter, dans cet espace, le désir du MAITRE de rendre deux ames: l’ame de la nature représenté par des groupements végétaux, comprenant des espèces de chrysanthèmes très délicats, mais aussi bien l’ame du jardinier. Ce dernier est le créateur ayant essayé de rendre un équilibre semblable à celui de la nature, représenté dans le principe millénaire omniprésent en Tai Chi: l’unité entre Yin et Yang.

LEGENDE

Conformément à une ancienne tradition chinoise, il y a 3000 ans, un empereur a appris qu’il existait, sur l’Ile du Dragon de la Mer du Soleil Levant (le Japon d’aujourd’hui), une plante magique pouvant rendre la jeunesse. Mais, c’était uniquement une jeune personne qui pouvait cueillir la plante et c’est pour cela qu’on a envoyé 12 jeunes hommes et 12 jeunes filles sur l’île. Les jeunes sont arrivés sur l’île après avoir survécu à des dangereux orages et, également, à l’attaque des serpents de mer, trouvant, au lieu de la plante magique, un chrysanthème d’or.

L'Université "Alexandru Ioan Cuza" de Iassy

Des suggestions/commentaires: Webmaster
Copyright ©2017 Le Jardin Botanique de Iassy. Tous droits réservés.