Historique

Le Jardin Botanique de Iasi (Iassy) a eu une histoire très troublée, qui s'est étendue au cours de tout un siècle, pour aboutir à ce qu'on voit et admire aujourd'hui.

Auprès d'autres priorités culturelles surgissant de l'ancienne capitale de la Moldavie, l’un des plus importants lieux est occupé par la fondation du premier Jardin Botanique de la Roumanie, à Iasi (Iassy), en 1856, par le médecin et le naturaliste Anastasie Fatu, un grand patriote, philanthrope et intellectuel. Situé sur un terrain acquisitionné par des fonds propres, juste près de Rapa Galbena (Le Ravin Jaune), le Jardin allait rester pour bien d’années, jusqu'à la mort du grand savant, un important centre culturel pour les étudiants de Iasi (Iassy), bénéficiaires de la chance d’étudier la botanique sur un matériel vivant, ainsi qu’un milieu de formation et d’éducation pour tous ceux qui aimaient la nature.

Le Jardin Botanique près de l'UniversitéEn 1870, Anastasie Fatu a écrit dans la préface à l’ouvrage "La liste des espèces de plantes cultivées dans le Jardin Botanique de Iassy", à l’égard de la création et des buts de ce jardin: "Même dès 1856 j’ai mis sur pied un Jardin Botanique à Iasi (Iassy). Cette institution, dont l’évolution initiale a été très lente, étant donné le fait que je devais employer mes propres fonds, s’est mieux développée ultérieurement, avec des subventions de la part de la mairie de Iasi (Iassy)…".

"J’ai crée ce Jardin afin d’améliorer la salubrité de la ville Iasi (Iassy), de stimuler les "jeunes" apprenties d’étudier la botanique et d’offrir aux personnes intéressées aux sciences naturelles l’occasion de contempler les beautés de la nature dans leurs moments de relaxation".

Par les efforts financiers d’Anastasie Fatu, soutenus, d’une manière inconsistante, par les autorités locales, le Jardin Botanique s’est maintenu jusqu’à la mort du savant (1886), le terrain étant ensuite vendu par les héritiers de ce dernier, le matériel botanique minutieusement rassemblé tout au cours d’une vie entière étant dissipé.

Dans le voisinage de l’ancien Jardin Botanique, il y a deux ruelles dont les noms rappellent du premier Jardin Botanique de la Roumanie et du fondateur de ce dernier: la Rue Florilor (la Rue des Fleurs) et la Rue A. Fatu, qui se trouvent juste près de Rapa Galbena (Le Ravin Jaune).

Stimulée par l’intérêt pour le Jardin de A. Fatu, la Société des Médecins et des Naturalistes de Iasi (Iassy) a mis sur pied, en 1873, un deuxième Jardin Botanique entourant le siège de la société, le Musée de l’Histoire Naturelle d’aujourd’hui. L’organisation du Jardin a été confiée au Dr. Dimitrie Brandza, les fonds nécessaires étant fournis par la société. La plupart des plantes du Jardin ont été offertes par A. Fatu, de son Jardin, sous forme de plantes vivantes et semences, comme il figure dans la demande du savant de 11 Janvier 1873. Une partie des plantes cultivées par D. Brandza (deux chênes, deux peupliers et un marron d’Inde) se trouvent encore dans le petit parc du Musée de l’Histoire Naturelle.La Section Systématique  (1966)

En 1870, la direction de l’Université de Iasi (Iassy) a pris la décision de fonder un Jardin Botanique propre sur le terrain se trouvant derrière l’ancien batiment de l’Université, où sont, aujourd’hui, les batiments de l’Institut de Médecine et Pharmacie. Après la prise de cette décision, on a fait quelques plantations, mais ce n’est qu’en 1876 qu’on a reçu des fonds du budget, permettant un développement plus ample du Jardin. Il semble que ni les fonds alloués, ni le terrain aux alentours de l’Université n’ont pas été suffisants pour les étudiants de l’Université, étant donné que le Jardin avait une existence symbolique.

En 1900, suite aux insistances répétées (dès 1895) du Professeur Al. Popovici, l’Université a demandé qu’on lui cède le terrain se trouvant derrière le Palais de la Culture d’aujourd’hui, pour créer un nouveau Jardin Botanique. Les démarches répétées pour l’obtention des fonds nécessaires à la création du Jardin ont resté sans une réponse concrète. Même si on a fait un projet d’aménagement très détaillé, ce dernier n’a jamais été finalisé par manque de fonds et, plus tard, à cause des conséquences de la Première Guerre Mondiale. C’est la Rue Botanica (la Rue Botanique) se trouvant juste près de la plage aménagée, qui rappelle, aujourd’hui, de ce projet.

Pour répondre aux exigences de l’enseignement en biologie, le Professeur Al. Popovici a mis sur pied un nouveau Jardin Botanique en 1921, sur le terrain se trouvant derrière le nouveau batiment de l’Université, occupant 1 hectare, où on a créé un petit complexe de serres avec des plantes tropicales.

Ce Jardin a été au service de l’enseignement de Iasi (Iassy) pour plus de 40 années, jusqu’en 1963-1964, quand on l’a transféré sur l’emplacement actuel de la Colline Copou. De ce dernier Jardin il existe encore les arbres et les arbustes du parc se trouvant entre l'ancien batiment de l'Université, la cantine et les foyers d’étudiants du Boulevard Copou et une petite serre ‘tour’ où on cultivait des palmiers et des bananiers.

En 1960, à l’occasion de la fête du centenaire de l’Université, on a présenté la situation du Jardin Botanique et on a abouti à la conclusion que ce dernier ne correspondait plus aux exigences de l’enseignement. Par conséquent, en 1963, on a établi le terrain d’emplacement du nouveau Jardin sur la Colline Copou, Rue Dumbrava Rosie (Rue Le Taillis Rouge). On a élaboré une étude technico-économique et, au cours des années suivantes, on a commencé l'assimilation des terrains, l’organisation du réseau des chemins et des allées, les plantations, la construction et la population des serres, dans une première étape avec des matériels provenus de l’ancien Jardin Botanique.
On a progressivement ajouté de nouveaux terrains aux surfaces déjà assimilées, en aboutissant aujourd’hui à plus de 80 hectares.

Dès l’année 2000, le Jardin Botanique de Iasi (Iassy) est membre fondateur de L’Association des Jardins Botaniques de la Roumanie.



L'Université "Alexandru Ioan Cuza" de Iassy

Des suggestions/commentaires: Webmaster
Copyright ©2017 Le Jardin Botanique de Iassy. Tous droits réservés.