Le jardin rustique roumain

Les jardins des paysans roumains n’ont jamais eu une fonction purement esthétique. Le paysan, qui avait des enfants ayant besoin de nourriture, des hectares de terrain à travailler, bien des animaux à soigner, ne pouvait pas se permettre d’avoir un jardin où il ait pu se promener, méditer, écouter de la musique ou travailler quelque part, ailleurs.

Les soins pour le lendemain ou pour l’avenir de sa famille étaient visibles dans la manière de s’organiser le jardin. Même juste près de sa maison, le paysan avait tout ce qu’il lui fallait pour se préparer le diner.

Parmi les rangées de maïs il y avait, aussi, des citrouilles grandes comme les roues d'un chariot ou des courges qui faisaient le plaisir des enfants. Derrière la maison il y a avait un verger plein de fruits commençant à mûrir, tandis que, dans le jardin à légumes, les poivrons devant être étanchés avec du vin, devenaient piquants sous le soleil doux d'automne.

Parmi tout ça, ou, rarement, dans des endroits spécialement aménagés, on pouvait trouver des fleurs multicolores que les filles fréquemment mettaient dans leurs tresses, à des fêtes.

D’où pouvaient les filles prendre des modèles pour leurs chemises fleuries ou pour les serviettes colorées? Biensûr, aussi des fleurs parsemées autour de la maison, qui pleuraient après les filles marriées les avoir soignées avec plaisir. Parce que, d’habitude, c’étaient les jeunes filles qui soignaient les fleurs, les arrosaient avec l’eau qu’on sortait de la fontaine à tirer.

Les fleurs qui parfumaient à l’automne les cours des paysans étaient, sans doute, les chrysanthèmes. Leurs corolles à plein de couleurs résistaient jusque tard en hiver, quand les paysans apportaient la récolte du champ à la maison. A ce moment-là, la famille pouvait fêter la récolte, en se reunissant et dégoûtant les fruit abondants de leur travail, qui se trouvaient sur une serviette blanche à des motifs floraux.

Si l’un des voisins venait les voir, conformément à la tradition, on lui offrait du pain au sel et du vin du nouveau pot se trouvant dans le pieu de la clôture de branchages entrelacés.

On a considéré que, à côté des autres jardins, vous trouverez ici un endroit joyeux et chalereux par les couleurs et le parfum inconfundables des chrysanthèmes et des coings mûrs de la maison de l‘enfance ou du salon des grandparents.



L'Université "Alexandru Ioan Cuza" de Iassy

Des suggestions/commentaires: Webmaster
Copyright ©2017 Le Jardin Botanique de Iassy. Tous droits réservés.