| Systématique | Flore et Végétation de la Roumanie | Ornementale | Dendrologique | Flore du Globe | Biologique | Plantes utiles | Complexe des serres | Roseraie | Sylvosteppe de Moldavie|

Section Sylvosteppe de Moldavie




Localisation et surface

La section Sylvosteppe de Moldavie est localisée dans la partie nord du Jardin Botanique et occupe une surface de 13,92 hectares. Au sud il y a les Secteurs La Flore et la végétation de la Roumanie et la Flore du Monde, au nord et ouest La Ferme Agricole Copou et a l’est des propriétés particulaires.

Thématique

La Section Sylvosteppe de Moldavie et consacrée a la conservation in situ et ex situ des principaux types des écosystèmes de la sylvosteppe de Moldavie: naturel de sylvosteppe, naturel de marécage et forestier aménage.

L’écosystème naturel de sylvosteppe, situe sur les versants du ruisseau Podgoriilor, favorise l’installation des pâturages de steppe primaires et secondaires. La composition des phytocénoses, variable dans des différents points, donne l’environnement favorable pour le développement des espèces des plantes caractéristiques (Iris brandzae, Crambe tataria, Echium rossicum, Pulsatilla vulgaris ssp. grandis, Beta trigyna, Dianthus capitatus, Artemisia austriaca, Achillea setacea, Astragalus onobrychis, Hyacinthella leucophaea, Plantago schwarzenbergiana, Rumex tuberosus ssp. tuberosus, Crocus reticulatus, Galium moldavicum, Paeonia tenuifolia, Amygdalus nana etc.).


L’écosystème naturel de marécage est situe dans le pré du ruisseau Podgoriilor, la ou il y a un excédent d’humidité. Les caractéristiques du biotope favorisent le développement de la végétation hygro-hydrophile, représentée par Phragmites communis, Typha latifolia, Typha angustifolia, Glyceria fluitans, Bolboschoenus maritimus, Carex acutiformis, Carex riparia, Epilobium palustre, Iris pseudacorus, Lytrum salicaria, Symphytum officinale, Angelica palustris etc. Les espèces végétales, qui se sont installées ici, ont une importance majore dans le dépolluent des eaux qui alimentent le ruisseau Podgoriilor.


L’écosystème forestier aménage occupé une partie signifiante du territoire et groupe des diverses espèces ligneux cultivées, des feuillets et conifères, qui ont forme pendant le temps différent types des forets. La majorité des espèces végétaux, conservées ici ex situ (Ulmus minor, Quercus pedunculiflora, Quercus robur, Cerasus avium, Malus sylvestris, Carpinus betulus, Abies alba, Taxus baccata, Larix decidua ssp. carpatica, Pinus sylvestris, Sorbus dacica, Sorbus torminalis, Tilia tomentosa, Evonymus nana, Corylus colurna, Galanthus nivalis etc.), ont le rôle de stabiliser les terraines avec prédisposition au glissement et de ralentissement des processus d’érosion.

La géomorphologie du terrain, le substrat lithologique, la hydrographie et les sols varies ont favorise l’installation d’une végétation de steppe primaire et secondaire et des animaux caractéristique aux biocénoses de ce type d’écosystème, qui sont fragmentaires des nos jours en Moldavie et, dans des certains cas, protégées comme des aires naturelles.

La composition des phytocénoses, variable dans des différents points des écosystèmes, donne le cadre adéquat pour le développement et l’accroissement de plus de 107 espèces d’oiseaux (Anas platyrhynchos, Ixobrychus minutus, Nycticorax nycticorax, Ciconia ciconia, Pernis apivorus, Falco columbarius, Larus minutus, Picus canus, Lanius collurio, Bombycilla garrulus, Erithacus rubecula, Emberiza hortulana etc.) reptiles (Lacerta viridis, Lacerta agilis, Emys orbicularis, Natrix natrix), amphibiens (Bombina bombina, Hyla arborea, Triturus cristatus, Triturus vulgaris et le complexe Rana sp.) mamiferes (Erinaceus europaeus, Talpa europaea, Lepus europaeus, Sciurus vulgaris, Apodemus agrarius etc.).

Comme la section est en permanente transformation sous l’incidence des facteurs naturels et anthropiques, elle a comme but la protection des écosystèmes actuels, par des actions de conservation et maintenance des aspects signifiantes ou caractéristiques du paysage actuel, dérivées de la configuration naturelle et l’intervention humaine, pendant le temps.

Ayant comme but la réalisation d’une abordation intégrée, Le Jardin Botanique de Iasi, parmi ce section, adhère a une série d’instruments de référence dans le domaine de la planification spatiale et de l’environnement, pour respecter les politiques et stratégies de développement du paysage La Directive Habitats 92/43/EEC, les Annexes II b, IV b et V b, GRL – La Liste Rouge Globale, WLT – La Liste Rouge Mondiale des espèces d’ arbres et les Listes Rouges des Plantes Supérieurs de la Roumanie, Le Livre Rouge des plantes vasculaires de la Roumanie, Le Lois no. 24/2007 concernant la Réglementation et l’Administration des Espaces Verts des Zones Urbaines complète avec le Lois 393/2009, La Directive Oiseaux 79/409/EEC, L’Ordonnance d’urgence no. 57/2007 concernant le régime des aires naturelles protégées, la conservation des habitats naturels, de la flore et la faune sauvage.

La valeur de la Section est amplifiée aussi par la réalisation d’un couloir de liaison entre le plus proche Réservation Naturelle – La Valée de David et la Section Sylvosteppe de Moldavie du Jardin Botanique de Iasi, comme la législation européenne pour la conservation des espèces des plantes, animaux et habitats naturels le stipule (Le Réseau Natura 2000).


sorecar Comun (Buteo buteo)



L'Université "Alexandru Ioan Cuza" de Iassy

Des suggestions/commentaires: Webmaster
Copyright ©2017 Le Jardin Botanique de Iassy. Tous droits réservés.